: : FLASH AGRI : :

  • Daniel Peryaube élu président de l’AGPM

    Daniel Peyraube est le nouveau président de l’AGPM. Agriculteur dans les Landes, il exploite 130 hectares de maïs grain, maïs semence et maïs doux. Il est également éleveur de blondes d’Aquitaine et de volailles. Daniel Peyraube est administrateur de l’AGPM depuis 12 années et membre du Bureau depuis 10 ans. Au niveau départemental et régional, il est également Secrétaire général de la FDSEA des Landes, membre de la Chambre d’Agriculture des Landes et Administrateur de Maïsadour.

    ... plus d'infos


  • Choisir la sécurité avec le plant certifié de pomme de terre

    A l’approche des plantations, le Gnis rappelle les garanties apportées par le plant certifié de pomme de terre : qualité sanitaire et variétale, ainsi qu’une traçabilité totale. Le plant certifié apporte avant tout une sécurité contre les risques sanitaires. Issu d’un processus de production long et rigoureux, il garantit l’absence de parasites de quarantaine, pour lesquels aucune tolérance n’est admise, comme les nématodes à kyste ou les bactéries responsables de la pourriture brune ou le flétrissement bactérien.

    ... plus d'infos


  • Succès pour le stand du sucre au Salon de l’Agriculture

    A l’occasion du Salon International de l’Agriculture 2015 qui a accueilli 691 058 visiteurs, le stand « Avec le sucre, vous êtes dans le vrai », mis en place par le Centre d’Etudes et de Documentation du Sucre (Cedus), a connu un grand succès auprès des visiteurs, qui on été environ 45 000 à se rendre sur cet espace installé dans le cadre de l’Odyssée végétale.

    ... plus d'infos


  • Des avancées positives pour les biocarburants à Paris et à Bruxelles

    Les débats reprennent autour des biocarburants. En France, le Sénat a examiné la loi sur la transition énergétique et la croissance verte. Il en ressort un texte faisant état de deux avancées significatives pour les biocarburants. D’une part, les débats ont débouché sur l’inscription dans le texte de loi d’un sous-objectif de 15 % d’énergies renouvelables dans les transports à l’horizon 2030, qui vient compléter l’objectif plus général de 32 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique français à cet horizon.

    ... plus d'infos


  • Assurance récolte : Le contrat socle disponible dès l’automne 2015

    Groupama a annoncé qu’il sera prêt à proposer à ses clients la nouvelle formule de l’assurance récolte dès cet automne pour les grandes cultures (récolte 2016) et au printemps pour les prairies, la viticulture et l’arboriculture. Le principe repose sur un contrat socle permettant au plus grand nombre d’agriculteurs de s’assurer. Le niveau de couverture reposera, non pas sur le prix de vente de la culture – comme c’était le cas avec l’assurance multirisque climatique actuelle – mais sur les coûts de production déterminés sur la base d’un référentiel régional.La franchise sera de 30 % au lieu de 25 % précédemment.

    ... plus d'infos


  • L’Inra et Tereos signent un accord de partenariat

    L’Inra et Tereos ont signé un accord de partenariat le 21 février lors du salon de l’agriculture. Cet accord, signé par François Houllier, Pdg de l’Inra, et Alexis Duval, président du directoire de Tereos, vise à faciliter les échanges stratégiques et favoriser les collaborations en Recherche et Développement sur les grands enjeux agricoles, industriels, environnementaux et nutritionnels. Conclu pour 5 ans, il s’articule autour de trois domaines prioritaires : l’agriculture de précision et l’agriculture durable, la nutrition animale et humaine, la chimie du végétal et les biotechnologies industrielles.

    ... plus d'infos


  • L’agriculture, une solution au changement climatique

    L’agriculture a son rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique. C’est le message du forum international « Agriculture et changement climatique » qui s’est tenu le 20 février à Paris, en ouverture du Salon international de l’Agriculture organisé par la FNSEA et le CENECA. L’agriculture, la forêt, les sols et l’usage des terres, que le Giec nomme « le secteur des terres » contribue pour 24 % aux émissions mondiales de GES.

    ... plus d'infos


  • Les nouvelles variétés tolérantes aux nématodes se renforcent

    La section Betterave du CTPS (1) vient de proposer l'inscription de 40 nouvelles variétés au catalogue français 2015, dont près de la moitié sont tolérantes aux nématodes. Ainsi 19 variétés tolérantes à la rhizomanie ont été inscrites (contre 23 en 2014), 17 variétés tolérantes aux nématodes (15 en 2014) et 4 variétés tolérantes au rhizoctone brun. L’autre fait marquant de ce nouveau cru est l’ouverture d’un nouveau segment de marché par KWS, qui propose la variété Myria KWS possédant deux gènes de tolérance à la rhizomanie (Holly + Beta Maritima), une tolérance au nématode et un bon comportement face au rhizoctone brun. « L’arrivée d’une variété qui cumule ces 3 tolérances est une première », note Hervé Escriou, responsable du département scientifique et technique de l’ITB.

    ... plus d'infos


  • Interview d’Alain Jeanroy, directeur général de la CGB

    « Il est urgent de clarifier le cadre réglementaire sur les énergies renouvelables » Dans la perspective de la Conférence sur le climat de Paris 2015 (dite COP21) qui se déroulera en novembre, quel rôle peuvent jouer les biocarburants ? Avec 14,3 % des émissions mondiales en 2010, les transports sont un des principaux secteurs émetteurs de gaz à effet de serre (GES). Ces émissions vont en augmentant avec le développement économique. Le Giec prévoit un doublement au niveau mondial d’ici à 2050. D’ailleurs, les chiffres sont bien plus élevés en Europe. La part des transports dans les émissions de GES s’élève à 24 % en Union Européenne, et dépasse même 27 % en France, ce qui fait de ce secteur le premier émetteur de notre économie. Alors oui, les biocarburants ont un réel rôle à jouer.

    ... plus d'infos


  • Défendre votre futur revenu avec France-Betteraves

    Avec le nouveau cadre règlementaire qui supprime les quotas sucre et donc le prix minimal réglementaire de la betterave à compter du 1er octobre 2017, l’existence de France-Betteraves demeure impérative pour faciliter la conclusion de futurs accords interprofessionnels nationaux. Or l’adhésion initiale de ses membres, qui remonte à l’année 2006, va bientôt arriver à son terme. En conséquence, France-Betteraves vient de lancer une campagne de renouvellement des adhésions. Car l’association doit rassembler le maximum de planteurs pour pouvoir négocier, en cas d’absence d’accord interprofessionnel, avec chacune des entreprises industrielles, la vente de leurs betteraves. Pour ce faire, le moment venu, France Betteraves pourra prendre la forme d’une organisation de producteurs ou d’une association d’organisation de producteurs, en fonction du cadre réglementaire qui prévaudra.

    ... plus d'infos


  • Daniel Peryaube élu président de l’AGPM

    Daniel Peyraube est le nouveau président de l’AGPM. Agriculteur dans les Landes, il exploite 130 hectares de maïs grain, maïs semence et maïs doux. Il est également éleveur de blondes d’Aquitaine et de volailles. Daniel Peyraube est administrateur de l’AGPM depuis 12 années et membre du Bureau depuis 10 ans. Au niveau départemental et régional, il est également Secrétaire général de la FDSEA des Landes, membre de la Chambre d’Agriculture des Landes et Administrateur de Maïsadour.

    ... plus d'infos


  • Choisir la sécurité avec le plant certifié de pomme de terre

    A l’approche des plantations, le Gnis rappelle les garanties apportées par le plant certifié de pomme de terre : qualité sanitaire et variétale, ainsi qu’une traçabilité totale. Le plant certifié apporte avant tout une sécurité contre les risques sanitaires. Issu d’un processus de production long et rigoureux, il garantit l’absence de parasites de quarantaine, pour lesquels aucune tolérance n’est admise, comme les nématodes à kyste ou les bactéries responsables de la pourriture brune ou le flétrissement bactérien.

    ... plus d'infos


  • Succès pour le stand du sucre au Salon de l’Agriculture

    A l’occasion du Salon International de l’Agriculture 2015 qui a accueilli 691 058 visiteurs, le stand « Avec le sucre, vous êtes dans le vrai », mis en place par le Centre d’Etudes et de Documentation du Sucre (Cedus), a connu un grand succès auprès des visiteurs, qui on été environ 45 000 à se rendre sur cet espace installé dans le cadre de l’Odyssée végétale.

    ... plus d'infos


  • Des avancées positives pour les biocarburants à Paris et à Bruxelles

    Les débats reprennent autour des biocarburants. En France, le Sénat a examiné la loi sur la transition énergétique et la croissance verte. Il en ressort un texte faisant état de deux avancées significatives pour les biocarburants. D’une part, les débats ont débouché sur l’inscription dans le texte de loi d’un sous-objectif de 15 % d’énergies renouvelables dans les transports à l’horizon 2030, qui vient compléter l’objectif plus général de 32 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique français à cet horizon.

    ... plus d'infos


  • Assurance récolte : Le contrat socle disponible dès l’automne 2015

    Groupama a annoncé qu’il sera prêt à proposer à ses clients la nouvelle formule de l’assurance récolte dès cet automne pour les grandes cultures (récolte 2016) et au printemps pour les prairies, la viticulture et l’arboriculture. Le principe repose sur un contrat socle permettant au plus grand nombre d’agriculteurs de s’assurer. Le niveau de couverture reposera, non pas sur le prix de vente de la culture – comme c’était le cas avec l’assurance multirisque climatique actuelle – mais sur les coûts de production déterminés sur la base d’un référentiel régional.La franchise sera de 30 % au lieu de 25 % précédemment.

    ... plus d'infos


  • L’Inra et Tereos signent un accord de partenariat

    L’Inra et Tereos ont signé un accord de partenariat le 21 février lors du salon de l’agriculture. Cet accord, signé par François Houllier, Pdg de l’Inra, et Alexis Duval, président du directoire de Tereos, vise à faciliter les échanges stratégiques et favoriser les collaborations en Recherche et Développement sur les grands enjeux agricoles, industriels, environnementaux et nutritionnels. Conclu pour 5 ans, il s’articule autour de trois domaines prioritaires : l’agriculture de précision et l’agriculture durable, la nutrition animale et humaine, la chimie du végétal et les biotechnologies industrielles.

    ... plus d'infos


  • L’agriculture, une solution au changement climatique

    L’agriculture a son rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique. C’est le message du forum international « Agriculture et changement climatique » qui s’est tenu le 20 février à Paris, en ouverture du Salon international de l’Agriculture organisé par la FNSEA et le CENECA. L’agriculture, la forêt, les sols et l’usage des terres, que le Giec nomme « le secteur des terres » contribue pour 24 % aux émissions mondiales de GES.

    ... plus d'infos


  • Les nouvelles variétés tolérantes aux nématodes se renforcent

    La section Betterave du CTPS (1) vient de proposer l'inscription de 40 nouvelles variétés au catalogue français 2015, dont près de la moitié sont tolérantes aux nématodes. Ainsi 19 variétés tolérantes à la rhizomanie ont été inscrites (contre 23 en 2014), 17 variétés tolérantes aux nématodes (15 en 2014) et 4 variétés tolérantes au rhizoctone brun. L’autre fait marquant de ce nouveau cru est l’ouverture d’un nouveau segment de marché par KWS, qui propose la variété Myria KWS possédant deux gènes de tolérance à la rhizomanie (Holly + Beta Maritima), une tolérance au nématode et un bon comportement face au rhizoctone brun. « L’arrivée d’une variété qui cumule ces 3 tolérances est une première », note Hervé Escriou, responsable du département scientifique et technique de l’ITB.

    ... plus d'infos


  • Interview d’Alain Jeanroy, directeur général de la CGB

    « Il est urgent de clarifier le cadre réglementaire sur les énergies renouvelables » Dans la perspective de la Conférence sur le climat de Paris 2015 (dite COP21) qui se déroulera en novembre, quel rôle peuvent jouer les biocarburants ? Avec 14,3 % des émissions mondiales en 2010, les transports sont un des principaux secteurs émetteurs de gaz à effet de serre (GES). Ces émissions vont en augmentant avec le développement économique. Le Giec prévoit un doublement au niveau mondial d’ici à 2050. D’ailleurs, les chiffres sont bien plus élevés en Europe. La part des transports dans les émissions de GES s’élève à 24 % en Union Européenne, et dépasse même 27 % en France, ce qui fait de ce secteur le premier émetteur de notre économie. Alors oui, les biocarburants ont un réel rôle à jouer.

    ... plus d'infos


  • Défendre votre futur revenu avec France-Betteraves

    Avec le nouveau cadre règlementaire qui supprime les quotas sucre et donc le prix minimal réglementaire de la betterave à compter du 1er octobre 2017, l’existence de France-Betteraves demeure impérative pour faciliter la conclusion de futurs accords interprofessionnels nationaux. Or l’adhésion initiale de ses membres, qui remonte à l’année 2006, va bientôt arriver à son terme. En conséquence, France-Betteraves vient de lancer une campagne de renouvellement des adhésions. Car l’association doit rassembler le maximum de planteurs pour pouvoir négocier, en cas d’absence d’accord interprofessionnel, avec chacune des entreprises industrielles, la vente de leurs betteraves. Pour ce faire, le moment venu, France Betteraves pourra prendre la forme d’une organisation de producteurs ou d’une association d’organisation de producteurs, en fonction du cadre réglementaire qui prévaudra.

    ... plus d'infos


  • Daniel Peryaube élu président de l’AGPM

    Daniel Peyraube est le nouveau président de l’AGPM. Agriculteur dans les Landes, il exploite 130 hectares de maïs grain, maïs semence et maïs doux. Il est également éleveur de blondes d’Aquitaine et de volailles. Daniel Peyraube est administrateur de l’AGPM depuis 12 années et membre du Bureau depuis 10 ans. Au niveau départemental et régional, il est également Secrétaire général de la FDSEA des Landes, membre de la Chambre d’Agriculture des Landes et Administrateur de Maïsadour.

    ... plus d'infos


  • Choisir la sécurité avec le plant certifié de pomme de terre

    A l’approche des plantations, le Gnis rappelle les garanties apportées par le plant certifié de pomme de terre : qualité sanitaire et variétale, ainsi qu’une traçabilité totale. Le plant certifié apporte avant tout une sécurité contre les risques sanitaires. Issu d’un processus de production long et rigoureux, il garantit l’absence de parasites de quarantaine, pour lesquels aucune tolérance n’est admise, comme les nématodes à kyste ou les bactéries responsables de la pourriture brune ou le flétrissement bactérien.

    ... plus d'infos


  • Succès pour le stand du sucre au Salon de l’Agriculture

    A l’occasion du Salon International de l’Agriculture 2015 qui a accueilli 691 058 visiteurs, le stand « Avec le sucre, vous êtes dans le vrai », mis en place par le Centre d’Etudes et de Documentation du Sucre (Cedus), a connu un grand succès auprès des visiteurs, qui on été environ 45 000 à se rendre sur cet espace installé dans le cadre de l’Odyssée végétale.

    ... plus d'infos


  • Des avancées positives pour les biocarburants à Paris et à Bruxelles

    Les débats reprennent autour des biocarburants. En France, le Sénat a examiné la loi sur la transition énergétique et la croissance verte. Il en ressort un texte faisant état de deux avancées significatives pour les biocarburants. D’une part, les débats ont débouché sur l’inscription dans le texte de loi d’un sous-objectif de 15 % d’énergies renouvelables dans les transports à l’horizon 2030, qui vient compléter l’objectif plus général de 32 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique français à cet horizon.

    ... plus d'infos


  • Assurance récolte : Le contrat socle disponible dès l’automne 2015

    Groupama a annoncé qu’il sera prêt à proposer à ses clients la nouvelle formule de l’assurance récolte dès cet automne pour les grandes cultures (récolte 2016) et au printemps pour les prairies, la viticulture et l’arboriculture. Le principe repose sur un contrat socle permettant au plus grand nombre d’agriculteurs de s’assurer. Le niveau de couverture reposera, non pas sur le prix de vente de la culture – comme c’était le cas avec l’assurance multirisque climatique actuelle – mais sur les coûts de production déterminés sur la base d’un référentiel régional.La franchise sera de 30 % au lieu de 25 % précédemment.

    ... plus d'infos


  • L’Inra et Tereos signent un accord de partenariat

    L’Inra et Tereos ont signé un accord de partenariat le 21 février lors du salon de l’agriculture. Cet accord, signé par François Houllier, Pdg de l’Inra, et Alexis Duval, président du directoire de Tereos, vise à faciliter les échanges stratégiques et favoriser les collaborations en Recherche et Développement sur les grands enjeux agricoles, industriels, environnementaux et nutritionnels. Conclu pour 5 ans, il s’articule autour de trois domaines prioritaires : l’agriculture de précision et l’agriculture durable, la nutrition animale et humaine, la chimie du végétal et les biotechnologies industrielles.

    ... plus d'infos


  • L’agriculture, une solution au changement climatique

    L’agriculture a son rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique. C’est le message du forum international « Agriculture et changement climatique » qui s’est tenu le 20 février à Paris, en ouverture du Salon international de l’Agriculture organisé par la FNSEA et le CENECA. L’agriculture, la forêt, les sols et l’usage des terres, que le Giec nomme « le secteur des terres » contribue pour 24 % aux émissions mondiales de GES.

    ... plus d'infos


  • Les nouvelles variétés tolérantes aux nématodes se renforcent

    La section Betterave du CTPS (1) vient de proposer l'inscription de 40 nouvelles variétés au catalogue français 2015, dont près de la moitié sont tolérantes aux nématodes. Ainsi 19 variétés tolérantes à la rhizomanie ont été inscrites (contre 23 en 2014), 17 variétés tolérantes aux nématodes (15 en 2014) et 4 variétés tolérantes au rhizoctone brun. L’autre fait marquant de ce nouveau cru est l’ouverture d’un nouveau segment de marché par KWS, qui propose la variété Myria KWS possédant deux gènes de tolérance à la rhizomanie (Holly + Beta Maritima), une tolérance au nématode et un bon comportement face au rhizoctone brun. « L’arrivée d’une variété qui cumule ces 3 tolérances est une première », note Hervé Escriou, responsable du département scientifique et technique de l’ITB.

    ... plus d'infos


  • Interview d’Alain Jeanroy, directeur général de la CGB

    « Il est urgent de clarifier le cadre réglementaire sur les énergies renouvelables » Dans la perspective de la Conférence sur le climat de Paris 2015 (dite COP21) qui se déroulera en novembre, quel rôle peuvent jouer les biocarburants ? Avec 14,3 % des émissions mondiales en 2010, les transports sont un des principaux secteurs émetteurs de gaz à effet de serre (GES). Ces émissions vont en augmentant avec le développement économique. Le Giec prévoit un doublement au niveau mondial d’ici à 2050. D’ailleurs, les chiffres sont bien plus élevés en Europe. La part des transports dans les émissions de GES s’élève à 24 % en Union Européenne, et dépasse même 27 % en France, ce qui fait de ce secteur le premier émetteur de notre économie. Alors oui, les biocarburants ont un réel rôle à jouer.

    ... plus d'infos


  • Défendre votre futur revenu avec France-Betteraves

    Avec le nouveau cadre règlementaire qui supprime les quotas sucre et donc le prix minimal réglementaire de la betterave à compter du 1er octobre 2017, l’existence de France-Betteraves demeure impérative pour faciliter la conclusion de futurs accords interprofessionnels nationaux. Or l’adhésion initiale de ses membres, qui remonte à l’année 2006, va bientôt arriver à son terme. En conséquence, France-Betteraves vient de lancer une campagne de renouvellement des adhésions. Car l’association doit rassembler le maximum de planteurs pour pouvoir négocier, en cas d’absence d’accord interprofessionnel, avec chacune des entreprises industrielles, la vente de leurs betteraves. Pour ce faire, le moment venu, France Betteraves pourra prendre la forme d’une organisation de producteurs ou d’une association d’organisation de producteurs, en fonction du cadre réglementaire qui prévaudra.

    ... plus d'infos


  • Daniel Peryaube élu président de l’AGPM

    Daniel Peyraube est le nouveau président de l’AGPM. Agriculteur dans les Landes, il exploite 130 hectares de maïs grain, maïs semence et maïs doux. Il est également éleveur de blondes d’Aquitaine et de volailles. Daniel Peyraube est administrateur de l’AGPM depuis 12 années et membre du Bureau depuis 10 ans. Au niveau départemental et régional, il est également Secrétaire général de la FDSEA des Landes, membre de la Chambre d’Agriculture des Landes et Administrateur de Maïsadour.

    ... plus d'infos


  • Choisir la sécurité avec le plant certifié de pomme de terre

    A l’approche des plantations, le Gnis rappelle les garanties apportées par le plant certifié de pomme de terre : qualité sanitaire et variétale, ainsi qu’une traçabilité totale. Le plant certifié apporte avant tout une sécurité contre les risques sanitaires. Issu d’un processus de production long et rigoureux, il garantit l’absence de parasites de quarantaine, pour lesquels aucune tolérance n’est admise, comme les nématodes à kyste ou les bactéries responsables de la pourriture brune ou le flétrissement bactérien.

    ... plus d'infos


  • Succès pour le stand du sucre au Salon de l’Agriculture

    A l’occasion du Salon International de l’Agriculture 2015 qui a accueilli 691 058 visiteurs, le stand « Avec le sucre, vous êtes dans le vrai », mis en place par le Centre d’Etudes et de Documentation du Sucre (Cedus), a connu un grand succès auprès des visiteurs, qui on été environ 45 000 à se rendre sur cet espace installé dans le cadre de l’Odyssée végétale.

    ... plus d'infos


  • Des avancées positives pour les biocarburants à Paris et à Bruxelles

    Les débats reprennent autour des biocarburants. En France, le Sénat a examiné la loi sur la transition énergétique et la croissance verte. Il en ressort un texte faisant état de deux avancées significatives pour les biocarburants. D’une part, les débats ont débouché sur l’inscription dans le texte de loi d’un sous-objectif de 15 % d’énergies renouvelables dans les transports à l’horizon 2030, qui vient compléter l’objectif plus général de 32 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique français à cet horizon.

    ... plus d'infos


  • Assurance récolte : Le contrat socle disponible dès l’automne 2015

    Groupama a annoncé qu’il sera prêt à proposer à ses clients la nouvelle formule de l’assurance récolte dès cet automne pour les grandes cultures (récolte 2016) et au printemps pour les prairies, la viticulture et l’arboriculture. Le principe repose sur un contrat socle permettant au plus grand nombre d’agriculteurs de s’assurer. Le niveau de couverture reposera, non pas sur le prix de vente de la culture – comme c’était le cas avec l’assurance multirisque climatique actuelle – mais sur les coûts de production déterminés sur la base d’un référentiel régional.La franchise sera de 30 % au lieu de 25 % précédemment.

    ... plus d'infos


  • L’Inra et Tereos signent un accord de partenariat

    L’Inra et Tereos ont signé un accord de partenariat le 21 février lors du salon de l’agriculture. Cet accord, signé par François Houllier, Pdg de l’Inra, et Alexis Duval, président du directoire de Tereos, vise à faciliter les échanges stratégiques et favoriser les collaborations en Recherche et Développement sur les grands enjeux agricoles, industriels, environnementaux et nutritionnels. Conclu pour 5 ans, il s’articule autour de trois domaines prioritaires : l’agriculture de précision et l’agriculture durable, la nutrition animale et humaine, la chimie du végétal et les biotechnologies industrielles.

    ... plus d'infos


  • L’agriculture, une solution au changement climatique

    L’agriculture a son rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique. C’est le message du forum international « Agriculture et changement climatique » qui s’est tenu le 20 février à Paris, en ouverture du Salon international de l’Agriculture organisé par la FNSEA et le CENECA. L’agriculture, la forêt, les sols et l’usage des terres, que le Giec nomme « le secteur des terres » contribue pour 24 % aux émissions mondiales de GES.

    ... plus d'infos


  • Les nouvelles variétés tolérantes aux nématodes se renforcent

    La section Betterave du CTPS (1) vient de proposer l'inscription de 40 nouvelles variétés au catalogue français 2015, dont près de la moitié sont tolérantes aux nématodes. Ainsi 19 variétés tolérantes à la rhizomanie ont été inscrites (contre 23 en 2014), 17 variétés tolérantes aux nématodes (15 en 2014) et 4 variétés tolérantes au rhizoctone brun. L’autre fait marquant de ce nouveau cru est l’ouverture d’un nouveau segment de marché par KWS, qui propose la variété Myria KWS possédant deux gènes de tolérance à la rhizomanie (Holly + Beta Maritima), une tolérance au nématode et un bon comportement face au rhizoctone brun. « L’arrivée d’une variété qui cumule ces 3 tolérances est une première », note Hervé Escriou, responsable du département scientifique et technique de l’ITB.

    ... plus d'infos


  • Interview d’Alain Jeanroy, directeur général de la CGB

    « Il est urgent de clarifier le cadre réglementaire sur les énergies renouvelables » Dans la perspective de la Conférence sur le climat de Paris 2015 (dite COP21) qui se déroulera en novembre, quel rôle peuvent jouer les biocarburants ? Avec 14,3 % des émissions mondiales en 2010, les transports sont un des principaux secteurs émetteurs de gaz à effet de serre (GES). Ces émissions vont en augmentant avec le développement économique. Le Giec prévoit un doublement au niveau mondial d’ici à 2050. D’ailleurs, les chiffres sont bien plus élevés en Europe. La part des transports dans les émissions de GES s’élève à 24 % en Union Européenne, et dépasse même 27 % en France, ce qui fait de ce secteur le premier émetteur de notre économie. Alors oui, les biocarburants ont un réel rôle à jouer.

    ... plus d'infos


  • Défendre votre futur revenu avec France-Betteraves

    Avec le nouveau cadre règlementaire qui supprime les quotas sucre et donc le prix minimal réglementaire de la betterave à compter du 1er octobre 2017, l’existence de France-Betteraves demeure impérative pour faciliter la conclusion de futurs accords interprofessionnels nationaux. Or l’adhésion initiale de ses membres, qui remonte à l’année 2006, va bientôt arriver à son terme. En conséquence, France-Betteraves vient de lancer une campagne de renouvellement des adhésions. Car l’association doit rassembler le maximum de planteurs pour pouvoir négocier, en cas d’absence d’accord interprofessionnel, avec chacune des entreprises industrielles, la vente de leurs betteraves. Pour ce faire, le moment venu, France Betteraves pourra prendre la forme d’une organisation de producteurs ou d’une association d’organisation de producteurs, en fonction du cadre réglementaire qui prévaudra.

    ... plus d'infos


: :  VISIOPLAINE
Votre outil de gestion parcellaire


Une solution du Groupe Maferme-Neotic

Fournisseur d’innovation et pionnier du web agricole, le Groupe Maferme-Neotic, né du rapprochement stratégique en 2012 des deux sociétés respectives, >> En savoir plus...

: : VISIOPLAINE LIVE : :


Visioplaine © 2005-2009 Tous droits réservés  -  Les porteurs du projet  -  Crédits IGN  -  Conditions de vente  -  Conditions d'utilisation

Première solution d'Agriculture Assistée par Ordinateur. Projet porté par :