: : FLASH AGRI : :

  • Volkswagen lance 3 modèles Golf FlexFuel

    Déjà en vente en Suède, la Golf MultiFuel E85 est désormais ouverte à la commande en France. La Golf MultiFuel E85 est disponible en motorisation 1.4 TSI 125 ch avec boîte mécanique à partir de 22 450 €, soit un surcoût de 450 € seulement par rapport à la version essence 1.4 TSI 125 ch « classique ». Cette motorisation est aussi disponible pour les modèles Golf Sportsvan et Golf SW. Cette voiture a la particularité de pouvoir rouler avec tous les carburants essence disponibles sur le marché (Superéthanol-E85, contenant entre 65% et 85% d’éthanol, SP95-E10, SP98 et SP95), dans n’importe quelles proportions, et ce dans un seul et même réservoir.

    ... plus d'infos


  • Les betteraves ont soif

    Les betteraves ont bénéficié du bon ensoleillement du mois de juin pour couvrir le sol. Toutefois, la canicule pourrait affecter les rendements, si la sécheresse devait se poursuivre plus longtemps. Car mi-juillet, la réserve de survie (seuil à partir duquel il faut en théorie irriguer) était atteinte dans l’ensemble des régions. L’ITB prévoit un rendement moyen national de 14 t/ha de sucre théorique, soit environ 13 t/ha de sucre extrait, pour un arrachage au 20 octobre.

    ... plus d'infos


  • Les agrochimistes défendent leur glyphosate

    La Plateforme Glyphosate France qui regroupe 7 entreprises commercialisant en France des désherbants à base de glyphosate (Nufarm, Syngenta, Dow AgroSciences, Adama, Monsanto, Arysta Lifesciences et Cheminova) est convaincu que les herbicides contenant du glyphosate sont des produits fondamentalement sûrs, d'importance cruciale pour la productivité et la durabilité de l'agriculture. Les industriels des protosanitaires veulent le faire savoir, car en mars dernier, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a classé le glyphosate comme cancérogène probable.

    ... plus d'infos


  • Aléas climatiques : le dispositif du contrat socle est validé

    Le Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) a validé le 18 juin les conditions de mise en œuvre du futur contrat d’assurance « socle ». Dès la prochaine campagne, il remplacera l'assurance multirisque climatique et il n’a pas de caractère obligatoire. Il couvrira quatre blocs de productions : les grandes cultures, la viticulture, l'arboriculture et les prairies. Chaque culture de l’exploitation devra être assurée dans son intégralité et toutes les cultures d'un bloc devront être assurées. Il existe une exception pour les producteurs de grandes cultures qui ont la possibilité de n'assurer que 70 % de leur surface.

    ... plus d'infos


  • Accord de libre-échange UE-USA : Barack Obama détient un mandat de négociation

    Jusqu’alors, l’administration américaine n’avait pas de mandat pour négocier l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les USA ou TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership). Ce mandat est nécessaire pour que, une fois la négociation entérinée, le Congrès ne puisse pas rouvrir les négociations mais uniquement voter pour ou contre l’accord négocié. Ce processus n’est pas propre au TTIP et couvre également le TPP (Trans-Pacific Partnership), dont les négociations ont débuté il y a 10 ans, et qui a pour ambition d’englober les pays ayant accès au Pacifique (USA, Canada, Mexique, Chili, Pérou, Australie, Nouvelle-Zélande, Singapour, Vietnam, Brunei, Malaisie Japon) – accord que l’on dit prioritaire au TTIP du côté américain.

    ... plus d'infos


  • Les céréaliers bien informés sur le plan protéines

    La campagne 2014-2015 a été marquée par l’entrée en vigueur de la première phase de l’accord interprofessionnel sur le plan protéines du blé tendre, qui a pour objectif de répondre aux besoins des marchés locaux et internationaux en incitant les producteurs à atteindre un « objectif collectif » de teneur en protéines d’au moins 11,5 % en moyenne nationale. Le taux de protéines est désormais obligatoirement pris en compte dans les contrats entre les collecteurs et leurs clients. La seconde phase débute le 1er juillet 2015 avec l’obligation de proposer aux agriculteurs un barème de prix en fonction du taux de protéines et de leur communiquer la teneur en protéines des lots livrés.

    ... plus d'infos


  • Les autorisations de mise sur le marché des phytos confiée à l’Anses

    A compter du 2 juillet 2015, les autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques seront délivrées par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Ce transfert de compétence, prévu dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (LAAAF) du 13 octobre 2014, a pour objectif de rationaliser le dispositif de délivrance des autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques, selon le ministère de l’agriculture

    ... plus d'infos


  • Le contrat de prestation de services environnementaux est né

    Alors que la loi sur la biodiversité poursuit son parcours législatif, la FNSEA et les JA proposent un contrat type afin que la préservation de l’environnement ne soit pas uniquement une contrainte, mais qu’elle puisse aussi être source de rémunération. La profession veut substituer une approche « coercitive et descendante à une logique contractuelle et volontaire », a déclaré Christine Lambert, vice-présidente de la FNSEA. La profession agricole propose donc un contrat de prestation de services environnementaux que les agriculteurs pourront signer avec des parcs naturels, des collectivités locales, des entreprises ou des associations.

    ... plus d'infos


  • Tate & Lyle favorable à une sortie de la Grande-Bretagne de l’UE

    Début juin 2015, le raffineur britannique Tate & Lyle, qui appartient depuis 2010 à American Sugar Refining (ASR) a fait savoir, par voie de presse, qu’à moins que David Cameron ne parvienne à mener des réformes profondes sur le secteur sucrier européen, il préférait soutenir la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. « La renégociation permettra de supprimer les barrières tarifaires appliquées au sucre de canne. Si nous ne le pouvons pas, alors nos intérêts sont indubitablement meilleurs à l’extérieur de l’Europe, car un gouvernement britannique nous considérera de manière plus juste », a déclaré Gérald Mason, vice-président des Corporate Affairs de Tate & Lyle.

    ... plus d'infos


  • Surfaces de pomme de terre en baisse

    Les emblavements en pommes de terre de conservation s’élèvent à 118 890 ha en 2015 contre 121 410 ha en 2014, ce qui correspond à une baisse de 2 % des surfaces (après une hausse respective des surfaces de 3,4 % en France, en 2013, et de 3,6 % en 2014). Les cinq principales régions concentrent toujours 86 % des surfaces de pommes de terre de conservation, mais sont toutes sur une tendance baissière, plus ou moins marquée. Cette baisse sur les principales régions de production est partiellement compensée par une hausse dans d’autres régions.

    ... plus d'infos


  • Volkswagen lance 3 modèles Golf FlexFuel

    Déjà en vente en Suède, la Golf MultiFuel E85 est désormais ouverte à la commande en France. La Golf MultiFuel E85 est disponible en motorisation 1.4 TSI 125 ch avec boîte mécanique à partir de 22 450 €, soit un surcoût de 450 € seulement par rapport à la version essence 1.4 TSI 125 ch « classique ». Cette motorisation est aussi disponible pour les modèles Golf Sportsvan et Golf SW. Cette voiture a la particularité de pouvoir rouler avec tous les carburants essence disponibles sur le marché (Superéthanol-E85, contenant entre 65% et 85% d’éthanol, SP95-E10, SP98 et SP95), dans n’importe quelles proportions, et ce dans un seul et même réservoir.

    ... plus d'infos


  • Les betteraves ont soif

    Les betteraves ont bénéficié du bon ensoleillement du mois de juin pour couvrir le sol. Toutefois, la canicule pourrait affecter les rendements, si la sécheresse devait se poursuivre plus longtemps. Car mi-juillet, la réserve de survie (seuil à partir duquel il faut en théorie irriguer) était atteinte dans l’ensemble des régions. L’ITB prévoit un rendement moyen national de 14 t/ha de sucre théorique, soit environ 13 t/ha de sucre extrait, pour un arrachage au 20 octobre.

    ... plus d'infos


  • Les agrochimistes défendent leur glyphosate

    La Plateforme Glyphosate France qui regroupe 7 entreprises commercialisant en France des désherbants à base de glyphosate (Nufarm, Syngenta, Dow AgroSciences, Adama, Monsanto, Arysta Lifesciences et Cheminova) est convaincu que les herbicides contenant du glyphosate sont des produits fondamentalement sûrs, d'importance cruciale pour la productivité et la durabilité de l'agriculture. Les industriels des protosanitaires veulent le faire savoir, car en mars dernier, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a classé le glyphosate comme cancérogène probable.

    ... plus d'infos


  • Aléas climatiques : le dispositif du contrat socle est validé

    Le Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) a validé le 18 juin les conditions de mise en œuvre du futur contrat d’assurance « socle ». Dès la prochaine campagne, il remplacera l'assurance multirisque climatique et il n’a pas de caractère obligatoire. Il couvrira quatre blocs de productions : les grandes cultures, la viticulture, l'arboriculture et les prairies. Chaque culture de l’exploitation devra être assurée dans son intégralité et toutes les cultures d'un bloc devront être assurées. Il existe une exception pour les producteurs de grandes cultures qui ont la possibilité de n'assurer que 70 % de leur surface.

    ... plus d'infos


  • Accord de libre-échange UE-USA : Barack Obama détient un mandat de négociation

    Jusqu’alors, l’administration américaine n’avait pas de mandat pour négocier l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les USA ou TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership). Ce mandat est nécessaire pour que, une fois la négociation entérinée, le Congrès ne puisse pas rouvrir les négociations mais uniquement voter pour ou contre l’accord négocié. Ce processus n’est pas propre au TTIP et couvre également le TPP (Trans-Pacific Partnership), dont les négociations ont débuté il y a 10 ans, et qui a pour ambition d’englober les pays ayant accès au Pacifique (USA, Canada, Mexique, Chili, Pérou, Australie, Nouvelle-Zélande, Singapour, Vietnam, Brunei, Malaisie Japon) – accord que l’on dit prioritaire au TTIP du côté américain.

    ... plus d'infos


  • Les céréaliers bien informés sur le plan protéines

    La campagne 2014-2015 a été marquée par l’entrée en vigueur de la première phase de l’accord interprofessionnel sur le plan protéines du blé tendre, qui a pour objectif de répondre aux besoins des marchés locaux et internationaux en incitant les producteurs à atteindre un « objectif collectif » de teneur en protéines d’au moins 11,5 % en moyenne nationale. Le taux de protéines est désormais obligatoirement pris en compte dans les contrats entre les collecteurs et leurs clients. La seconde phase débute le 1er juillet 2015 avec l’obligation de proposer aux agriculteurs un barème de prix en fonction du taux de protéines et de leur communiquer la teneur en protéines des lots livrés.

    ... plus d'infos


  • Les autorisations de mise sur le marché des phytos confiée à l’Anses

    A compter du 2 juillet 2015, les autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques seront délivrées par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Ce transfert de compétence, prévu dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (LAAAF) du 13 octobre 2014, a pour objectif de rationaliser le dispositif de délivrance des autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques, selon le ministère de l’agriculture

    ... plus d'infos


  • Le contrat de prestation de services environnementaux est né

    Alors que la loi sur la biodiversité poursuit son parcours législatif, la FNSEA et les JA proposent un contrat type afin que la préservation de l’environnement ne soit pas uniquement une contrainte, mais qu’elle puisse aussi être source de rémunération. La profession veut substituer une approche « coercitive et descendante à une logique contractuelle et volontaire », a déclaré Christine Lambert, vice-présidente de la FNSEA. La profession agricole propose donc un contrat de prestation de services environnementaux que les agriculteurs pourront signer avec des parcs naturels, des collectivités locales, des entreprises ou des associations.

    ... plus d'infos


  • Tate & Lyle favorable à une sortie de la Grande-Bretagne de l’UE

    Début juin 2015, le raffineur britannique Tate & Lyle, qui appartient depuis 2010 à American Sugar Refining (ASR) a fait savoir, par voie de presse, qu’à moins que David Cameron ne parvienne à mener des réformes profondes sur le secteur sucrier européen, il préférait soutenir la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. « La renégociation permettra de supprimer les barrières tarifaires appliquées au sucre de canne. Si nous ne le pouvons pas, alors nos intérêts sont indubitablement meilleurs à l’extérieur de l’Europe, car un gouvernement britannique nous considérera de manière plus juste », a déclaré Gérald Mason, vice-président des Corporate Affairs de Tate & Lyle.

    ... plus d'infos


  • Surfaces de pomme de terre en baisse

    Les emblavements en pommes de terre de conservation s’élèvent à 118 890 ha en 2015 contre 121 410 ha en 2014, ce qui correspond à une baisse de 2 % des surfaces (après une hausse respective des surfaces de 3,4 % en France, en 2013, et de 3,6 % en 2014). Les cinq principales régions concentrent toujours 86 % des surfaces de pommes de terre de conservation, mais sont toutes sur une tendance baissière, plus ou moins marquée. Cette baisse sur les principales régions de production est partiellement compensée par une hausse dans d’autres régions.

    ... plus d'infos


  • Volkswagen lance 3 modèles Golf FlexFuel

    Déjà en vente en Suède, la Golf MultiFuel E85 est désormais ouverte à la commande en France. La Golf MultiFuel E85 est disponible en motorisation 1.4 TSI 125 ch avec boîte mécanique à partir de 22 450 €, soit un surcoût de 450 € seulement par rapport à la version essence 1.4 TSI 125 ch « classique ». Cette motorisation est aussi disponible pour les modèles Golf Sportsvan et Golf SW. Cette voiture a la particularité de pouvoir rouler avec tous les carburants essence disponibles sur le marché (Superéthanol-E85, contenant entre 65% et 85% d’éthanol, SP95-E10, SP98 et SP95), dans n’importe quelles proportions, et ce dans un seul et même réservoir.

    ... plus d'infos


  • Les betteraves ont soif

    Les betteraves ont bénéficié du bon ensoleillement du mois de juin pour couvrir le sol. Toutefois, la canicule pourrait affecter les rendements, si la sécheresse devait se poursuivre plus longtemps. Car mi-juillet, la réserve de survie (seuil à partir duquel il faut en théorie irriguer) était atteinte dans l’ensemble des régions. L’ITB prévoit un rendement moyen national de 14 t/ha de sucre théorique, soit environ 13 t/ha de sucre extrait, pour un arrachage au 20 octobre.

    ... plus d'infos


  • Les agrochimistes défendent leur glyphosate

    La Plateforme Glyphosate France qui regroupe 7 entreprises commercialisant en France des désherbants à base de glyphosate (Nufarm, Syngenta, Dow AgroSciences, Adama, Monsanto, Arysta Lifesciences et Cheminova) est convaincu que les herbicides contenant du glyphosate sont des produits fondamentalement sûrs, d'importance cruciale pour la productivité et la durabilité de l'agriculture. Les industriels des protosanitaires veulent le faire savoir, car en mars dernier, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a classé le glyphosate comme cancérogène probable.

    ... plus d'infos


  • Aléas climatiques : le dispositif du contrat socle est validé

    Le Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) a validé le 18 juin les conditions de mise en œuvre du futur contrat d’assurance « socle ». Dès la prochaine campagne, il remplacera l'assurance multirisque climatique et il n’a pas de caractère obligatoire. Il couvrira quatre blocs de productions : les grandes cultures, la viticulture, l'arboriculture et les prairies. Chaque culture de l’exploitation devra être assurée dans son intégralité et toutes les cultures d'un bloc devront être assurées. Il existe une exception pour les producteurs de grandes cultures qui ont la possibilité de n'assurer que 70 % de leur surface.

    ... plus d'infos


  • Accord de libre-échange UE-USA : Barack Obama détient un mandat de négociation

    Jusqu’alors, l’administration américaine n’avait pas de mandat pour négocier l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les USA ou TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership). Ce mandat est nécessaire pour que, une fois la négociation entérinée, le Congrès ne puisse pas rouvrir les négociations mais uniquement voter pour ou contre l’accord négocié. Ce processus n’est pas propre au TTIP et couvre également le TPP (Trans-Pacific Partnership), dont les négociations ont débuté il y a 10 ans, et qui a pour ambition d’englober les pays ayant accès au Pacifique (USA, Canada, Mexique, Chili, Pérou, Australie, Nouvelle-Zélande, Singapour, Vietnam, Brunei, Malaisie Japon) – accord que l’on dit prioritaire au TTIP du côté américain.

    ... plus d'infos


  • Les céréaliers bien informés sur le plan protéines

    La campagne 2014-2015 a été marquée par l’entrée en vigueur de la première phase de l’accord interprofessionnel sur le plan protéines du blé tendre, qui a pour objectif de répondre aux besoins des marchés locaux et internationaux en incitant les producteurs à atteindre un « objectif collectif » de teneur en protéines d’au moins 11,5 % en moyenne nationale. Le taux de protéines est désormais obligatoirement pris en compte dans les contrats entre les collecteurs et leurs clients. La seconde phase débute le 1er juillet 2015 avec l’obligation de proposer aux agriculteurs un barème de prix en fonction du taux de protéines et de leur communiquer la teneur en protéines des lots livrés.

    ... plus d'infos


  • Les autorisations de mise sur le marché des phytos confiée à l’Anses

    A compter du 2 juillet 2015, les autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques seront délivrées par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Ce transfert de compétence, prévu dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (LAAAF) du 13 octobre 2014, a pour objectif de rationaliser le dispositif de délivrance des autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques, selon le ministère de l’agriculture

    ... plus d'infos


  • Le contrat de prestation de services environnementaux est né

    Alors que la loi sur la biodiversité poursuit son parcours législatif, la FNSEA et les JA proposent un contrat type afin que la préservation de l’environnement ne soit pas uniquement une contrainte, mais qu’elle puisse aussi être source de rémunération. La profession veut substituer une approche « coercitive et descendante à une logique contractuelle et volontaire », a déclaré Christine Lambert, vice-présidente de la FNSEA. La profession agricole propose donc un contrat de prestation de services environnementaux que les agriculteurs pourront signer avec des parcs naturels, des collectivités locales, des entreprises ou des associations.

    ... plus d'infos


  • Tate & Lyle favorable à une sortie de la Grande-Bretagne de l’UE

    Début juin 2015, le raffineur britannique Tate & Lyle, qui appartient depuis 2010 à American Sugar Refining (ASR) a fait savoir, par voie de presse, qu’à moins que David Cameron ne parvienne à mener des réformes profondes sur le secteur sucrier européen, il préférait soutenir la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. « La renégociation permettra de supprimer les barrières tarifaires appliquées au sucre de canne. Si nous ne le pouvons pas, alors nos intérêts sont indubitablement meilleurs à l’extérieur de l’Europe, car un gouvernement britannique nous considérera de manière plus juste », a déclaré Gérald Mason, vice-président des Corporate Affairs de Tate & Lyle.

    ... plus d'infos


  • Surfaces de pomme de terre en baisse

    Les emblavements en pommes de terre de conservation s’élèvent à 118 890 ha en 2015 contre 121 410 ha en 2014, ce qui correspond à une baisse de 2 % des surfaces (après une hausse respective des surfaces de 3,4 % en France, en 2013, et de 3,6 % en 2014). Les cinq principales régions concentrent toujours 86 % des surfaces de pommes de terre de conservation, mais sont toutes sur une tendance baissière, plus ou moins marquée. Cette baisse sur les principales régions de production est partiellement compensée par une hausse dans d’autres régions.

    ... plus d'infos


  • Volkswagen lance 3 modèles Golf FlexFuel

    Déjà en vente en Suède, la Golf MultiFuel E85 est désormais ouverte à la commande en France. La Golf MultiFuel E85 est disponible en motorisation 1.4 TSI 125 ch avec boîte mécanique à partir de 22 450 €, soit un surcoût de 450 € seulement par rapport à la version essence 1.4 TSI 125 ch « classique ». Cette motorisation est aussi disponible pour les modèles Golf Sportsvan et Golf SW. Cette voiture a la particularité de pouvoir rouler avec tous les carburants essence disponibles sur le marché (Superéthanol-E85, contenant entre 65% et 85% d’éthanol, SP95-E10, SP98 et SP95), dans n’importe quelles proportions, et ce dans un seul et même réservoir.

    ... plus d'infos


  • Les betteraves ont soif

    Les betteraves ont bénéficié du bon ensoleillement du mois de juin pour couvrir le sol. Toutefois, la canicule pourrait affecter les rendements, si la sécheresse devait se poursuivre plus longtemps. Car mi-juillet, la réserve de survie (seuil à partir duquel il faut en théorie irriguer) était atteinte dans l’ensemble des régions. L’ITB prévoit un rendement moyen national de 14 t/ha de sucre théorique, soit environ 13 t/ha de sucre extrait, pour un arrachage au 20 octobre.

    ... plus d'infos


  • Les agrochimistes défendent leur glyphosate

    La Plateforme Glyphosate France qui regroupe 7 entreprises commercialisant en France des désherbants à base de glyphosate (Nufarm, Syngenta, Dow AgroSciences, Adama, Monsanto, Arysta Lifesciences et Cheminova) est convaincu que les herbicides contenant du glyphosate sont des produits fondamentalement sûrs, d'importance cruciale pour la productivité et la durabilité de l'agriculture. Les industriels des protosanitaires veulent le faire savoir, car en mars dernier, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a classé le glyphosate comme cancérogène probable.

    ... plus d'infos


  • Aléas climatiques : le dispositif du contrat socle est validé

    Le Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) a validé le 18 juin les conditions de mise en œuvre du futur contrat d’assurance « socle ». Dès la prochaine campagne, il remplacera l'assurance multirisque climatique et il n’a pas de caractère obligatoire. Il couvrira quatre blocs de productions : les grandes cultures, la viticulture, l'arboriculture et les prairies. Chaque culture de l’exploitation devra être assurée dans son intégralité et toutes les cultures d'un bloc devront être assurées. Il existe une exception pour les producteurs de grandes cultures qui ont la possibilité de n'assurer que 70 % de leur surface.

    ... plus d'infos


  • Accord de libre-échange UE-USA : Barack Obama détient un mandat de négociation

    Jusqu’alors, l’administration américaine n’avait pas de mandat pour négocier l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les USA ou TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership). Ce mandat est nécessaire pour que, une fois la négociation entérinée, le Congrès ne puisse pas rouvrir les négociations mais uniquement voter pour ou contre l’accord négocié. Ce processus n’est pas propre au TTIP et couvre également le TPP (Trans-Pacific Partnership), dont les négociations ont débuté il y a 10 ans, et qui a pour ambition d’englober les pays ayant accès au Pacifique (USA, Canada, Mexique, Chili, Pérou, Australie, Nouvelle-Zélande, Singapour, Vietnam, Brunei, Malaisie Japon) – accord que l’on dit prioritaire au TTIP du côté américain.

    ... plus d'infos


  • Les céréaliers bien informés sur le plan protéines

    La campagne 2014-2015 a été marquée par l’entrée en vigueur de la première phase de l’accord interprofessionnel sur le plan protéines du blé tendre, qui a pour objectif de répondre aux besoins des marchés locaux et internationaux en incitant les producteurs à atteindre un « objectif collectif » de teneur en protéines d’au moins 11,5 % en moyenne nationale. Le taux de protéines est désormais obligatoirement pris en compte dans les contrats entre les collecteurs et leurs clients. La seconde phase débute le 1er juillet 2015 avec l’obligation de proposer aux agriculteurs un barème de prix en fonction du taux de protéines et de leur communiquer la teneur en protéines des lots livrés.

    ... plus d'infos


  • Les autorisations de mise sur le marché des phytos confiée à l’Anses

    A compter du 2 juillet 2015, les autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques seront délivrées par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Ce transfert de compétence, prévu dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (LAAAF) du 13 octobre 2014, a pour objectif de rationaliser le dispositif de délivrance des autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques, selon le ministère de l’agriculture

    ... plus d'infos


  • Le contrat de prestation de services environnementaux est né

    Alors que la loi sur la biodiversité poursuit son parcours législatif, la FNSEA et les JA proposent un contrat type afin que la préservation de l’environnement ne soit pas uniquement une contrainte, mais qu’elle puisse aussi être source de rémunération. La profession veut substituer une approche « coercitive et descendante à une logique contractuelle et volontaire », a déclaré Christine Lambert, vice-présidente de la FNSEA. La profession agricole propose donc un contrat de prestation de services environnementaux que les agriculteurs pourront signer avec des parcs naturels, des collectivités locales, des entreprises ou des associations.

    ... plus d'infos


  • Tate & Lyle favorable à une sortie de la Grande-Bretagne de l’UE

    Début juin 2015, le raffineur britannique Tate & Lyle, qui appartient depuis 2010 à American Sugar Refining (ASR) a fait savoir, par voie de presse, qu’à moins que David Cameron ne parvienne à mener des réformes profondes sur le secteur sucrier européen, il préférait soutenir la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. « La renégociation permettra de supprimer les barrières tarifaires appliquées au sucre de canne. Si nous ne le pouvons pas, alors nos intérêts sont indubitablement meilleurs à l’extérieur de l’Europe, car un gouvernement britannique nous considérera de manière plus juste », a déclaré Gérald Mason, vice-président des Corporate Affairs de Tate & Lyle.

    ... plus d'infos


  • Surfaces de pomme de terre en baisse

    Les emblavements en pommes de terre de conservation s’élèvent à 118 890 ha en 2015 contre 121 410 ha en 2014, ce qui correspond à une baisse de 2 % des surfaces (après une hausse respective des surfaces de 3,4 % en France, en 2013, et de 3,6 % en 2014). Les cinq principales régions concentrent toujours 86 % des surfaces de pommes de terre de conservation, mais sont toutes sur une tendance baissière, plus ou moins marquée. Cette baisse sur les principales régions de production est partiellement compensée par une hausse dans d’autres régions.

    ... plus d'infos


: :  VISIOPLAINE
Votre outil de gestion parcellaire


Une solution éditée par SMAG

Leader français de l'informatique agricole, SMAG conçoit et édite des logiciels innovants destinés à la gestion des exploitations agricoles et à la traçabilité des productions. >> En savoir plus...

: : VISIOPLAINE LIVE : :


Visioplaine © 2005-2009 Tous droits réservés  -  Les porteurs du projet  -  Crédits IGN  -  Conditions de vente  -  Conditions d'utilisation

Première solution d'Agriculture Assistée par Ordinateur. Projet porté par :